L’Équipe fête ses 70 ans

Quand un quotidien sportif se compare à l’école…

L’Équipe représente pour la plupart des français LA référence ultime en matière de sport national et international. Et si nous sommes aujourd’hui si familiers avec les termes techniques liés au sport c’est en partie grâce à leurs journalistes qui ont ouvert la voie il y a maintenant 70 ans. Bon anniversaire donc…

Afin de marquer le coup, l’Équipe a fait appel à DDB Paris pour une campagne d’affichage, presse et publications visant à rendre hommage au quotidien grâce à qui nous pouvons plus facilement étaler notre culture sportive au comptoir d’un café. Et oui…, connaîtriez-vous l’existence de Villareal, de Sotchi ou bien encore des ligaments croisés si le sport n’était pas ? Sauriez-vous ce que signifie le Crunch ou le Giro si le sport n’était pas ? Bref, sans prétention aucune DDB compare l’Équipe à l’École et nous démontre par A+B que eux aussi sont capables de nous apprendre beaucoup de choses.

Le lecteur n’est pas oublié

Cette campagne de communication permet par la même occasion d’établir un lien fort entre le journal et le lecteur car celui-ci se rend compte que depuis toutes ces années il a appris énormément sans vraiment s’en apercevoir. Le public se sent ainsi valorisé à l’idée que l’Équipe leur a apporté plus que de simples résultats sportifs.

4 visuels sous forme de double-pages ont donc été créés et déclinés en 4×3 dans le métro parisien. Chacun d’entre eux présente une comparaison entre ce que l’école nous apprend et ce qu’a pu nous apprendre l’Équipe en 70 ans grâce à 4 thèmes : l’anatomie, les langues étrangères, la géographie et les animaux. Pour compléter la campagne, un hashtag #JaiApprisAvecLEQUIPE a fait son apparition sur Twitter afin de faire participer les lecteurs sur le sujet.

Mon opinion personnelle

Belle idée de départ pour cet anniversaire qui joue la carte de la culture sportive apportée au fil des années, la nostalgie et le rapprochement avec le public. Je trouve néanmoins que la réalisation laisse à désirer. Pour une annonce publiée en double-page cela peut passer puisqu’on peut s’attarder longuement sur le visuel. Par contre lorsqu’on sait que notre regard ne se pose pas plus de 3 secondes sur une affiche dans le métro, nous n’avons pas le temps d’en comprendre le sens. Ces affiches sont trop complexes visuellement et on se perd dans les informations. Par ailleurs certaines sont plus réussies que d’autres : pourquoi le coeur appartiendrait à l’apprentissage de l’école ? En sport nous jouons aussi avec le coeur non ? Je pourrais donner une multitude d’exemples comme celui-ci…

Et vous, qu’en pensez-vous ?


L'Équipe fête ses 70 ans

L'Équipe fête ses 70 ans

L'Équipe fête ses 70 ans

L'Équipe fête ses 70 ans


Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *